• Histoire banale :

    Grain de sel
    Pincée de sel
    Sel fin, gros sel,
    Poivre et sel
    Fleur de sel
    Loi salique
    Prendre un enfant par la main
    prendre le sel avec la main
    de main en main
    la main à sel 
                                                                      La mer morte est très salée
                                                                                             L'esprit de sel
                                                                                              La pierre se descelle
                                                                                               Le macon la rescelle

    Un petit grain de sel  que j'avais déjà abordé dans l'article "Promenade dans les marais salants de Guérande", catégorie Bretagne le 22 mars 2009

    LE SEL :
    un des premiers et des plus importants éléments de la civilisation.
    La production et la commercialisation remontent bien avant l'ère chrétienne.

    LES GRECS ET LES ROMAINS en offraient à leurs Dieux. On gardait la nourriture dans des gros pots de terre en la salant.
    Il fallait 1 tonne de sel pour conserver 4 tonnes de harengs.

    AU VII SIECLE les marchants d'Irlande venaient acheter le sel dans la baie de Bretagne.

    L'EAU DE MER CONTIENT 2 à 3% de sel. Elle arrive à l'oeillet par l'étier, la vasière, le cobier.
    Là son taux est de 27%. La pente dans la saline est de 1 pour 1 000;

    LA TECHNIQUE ACTUELLE de récolte est la meme que cele utilisée à l'époque Gallo_Romaine.

    ENERGIE UTILISEE : le soleil et le vent.
    Le mouvement des marées. Les gestes rituels du paludier.

    VERS L'AN MIL, une baie de 4 000 Km s'étendait au pied de la ville de Guérande, quelques iles émergeaient alors : Batz, Le Croisic, Piriac, Saillé.

    au moyen age la mer s'est retirée et la Presqu'ile Guérandaise avait le meme paysage qu'aujourd'hui. Elle fit place aux marais salants.

    le sel guérandais était exporté vers l'Angleterre.
    Au XV siècle 80% des besoins sont couverts par le sel guérandais dans Londres.
    Il est aussi exporté en Espagne et dans la Baltique.

    au XV siècle les escaffes : petits bateaux  de 30 à 40 Tonneaux, remontent la Seine jusqu'à Rouen et Paris, chargés de sel.

    la gabelle fut créée en 1340 par le premier roi Valois Philippe VI. L'établissement des greniers à sel remonte à la fin 1360.

    L'ETAT FIXAIT chaque année le prix du sel et la quantité obligatoire à acheter par habitant.

    LA GABELLE fut supprimée à la Révolution en 1789
    l'impot sur le sel fut rétabli par Napoléon en 1806
    La Gabelle dura jusqu'en 1945

    LE SEL DE LA PRESQU'ILE GUERANDAISE est riche en magnésium, calcium et oligo-éléments.
    Son degré d'humidité le rend très soluble. Il est récolté dans un milieu naturel, sans mécanisation, sans lavage et sans apport d'autres produits.

    LE PALUDIER récolte le sel
    LA PALUDIERE récolte la fleur de sel

    SAINT GUENOLE est le patron des paludiers. Les Marais Salants, connaissent actuellement un regain d'activité.

    LE SEL DE MER PROVIENT des salines de la Méditerranée. Superficie : 19 000 Ha
                                                         des salines de la Presqu'ile Guérandaise. Superficie : 2 000 Ha

    DEPUIS QUAND RECOLTE-T-ON LE SEL ?
    Il y a plus de 2 000 ans. Les gaulois l'obtenaient par évaporation de l'eau de mer chauffée dans des godets d'argile.
    A l'époque Gallo-Romaine, les premières salines sont installées en Gaule.

    AU XIV SIECLE : Anne de Bretagne anoblit le marais et le dispense d'impot.

    LA GABELLE n'existait pas en Bretagne ou le sel guérandais circulait librement.
    C'est aussi l'époque de la : TROQUE DU SEL;
    La Gabelle a été définitivement abolie en 1945


    (Article, "Le Grès Artisanal
    14, rue saint Michel
    Guérande 
    Pin It

    3 commentaires

  • Les nuages avant la tempete

      Lomener-Ploemeur (Lorient)

                                                                                                                   

                                                                           
                                                                            Planche à voile dans les embruns

    tempete à Saint Malo

    L'océan en colère                   

                                                                                                                


                         


    Tempete à Saint Nazaire

    Pin It

    3 commentaires


  • Mais ou es passé le pilote ?

    Ce genre de mésaventure nous est déjà arrivé....
    Nous naviguions entre Belle Ile  et Lorient quand nous avons apercu une grosse annexe rouge qui dérivait sans personne à bord (heureusement par beau temps), c'est assez flippant car on se demande ce qu'on va trouver....

    Après renseignement auprès du cross Etel, il s'agissait d'une annexe qui avait rompu ses amarres à Saint Pierre Quiberon et qui dérivait, elle avait fait déjà beaucoup de chemin !
    Nous l'avons remorqué jusqu'à Lorient et le propriétaire était très content de nous voir !

                                        
    Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique