• Delphes

    delphes 021

    delphes 011

    delphes 010Aujourd'hui nous devions prendre le bus place des quatre palmiers à 10 Heures pour aller à Delphes (bus qui n'est arrivé qu'à 10H30 mais grave ! ca nous a permis de faire la causette avec nos voisins de bateau suisses qui s'y rendaient aussi

    delphes 002

    Nous mettons une bonne heure pour arriver au site sur une route aux  paysages magnifiques et plus nous approchons du but, plus le paysage est grandiose, on plonge sur une vallée d'ou l'on apercoit le bleu du golfe de Corinthe.Le site est majestueux et on se demande comment ces hommes ont pu avoir l'idée de faire des constructions aussi gigantesque à une telle altitude

    delphes 009

     

    delphes 033

    Et puis, après il faut monter et monter sous un soleil de plomb pour arriver jusqu'au fameux théatre !

    En haut, un paysage

    à couper le souffle, ca se mérite de ce temps là !

    delphes 017

    Dans le bus qui nous emmène vers le site, on va rencontrer un groupe de jeunes adolescents d'Issy les Moulineaux qui font un voyage initiatique en Grèce, comme celui qu'avaient Julie et Mathieu ....

    l delphes 016

    Article wikipédia

    Au pied du mont Parnasse en Phocide, Delphes est le site d'un sanctuaire panhellénique où parlait l'oracle d'Apollon à travers sa prophétesse, la Pythie ; il abritait également l'Omphalos ou « nombril du monde ». Investi d'une signification sacrée, Delphes fut du VIe siècle av. J.-C. au IVe siècle av. J.-C. le véritable centre et le symbole de l'unité du monde grec.

    Les sanctuaires panhelléniques étaient des complexes architecturaux extérieurs aux cités :

    ils constituaient les seuls lieux où tous les anciens Grecs, et certains barbares (Lydiens et Étrusques) prenaient part à des célébrations religieuses communes. Histoire du site Localisation de Delphes Le nom de Delphes (pluriel Δελφοί / Delphoí) vient du mot « dauphin » (δελφίσatn / delphís) : dans la poésie homérique, Apollon aurait pris la forme de cet animal pour attirer les marins crétois chargés d'instaurer son culte sur le site. Les traces les plus anciennes d'une occupation humaine dans la région de Delphes (dans une grotte du plateau du Parnasse) remontent au néolithique.

    delphes 026

    Sur le site du sanctuaire, un village modeste de 1400 av. J.-C. environ a été reconnu : ce site, nommé Pythô (Πυθώ, οῦς (ἡ) et Πυθών, ῶνος (ἡ)) dans l'Iliade (cf. II, 519 et IX, 405) et dans l’Odyssée (cf. VIII, 80), est abandonné entre 1100 av. J.-C. environ et 800 av. J.-C. Le sanctuaire se développe probablement à partir de cette date, avec l’apparition d’un premier autel et d'un premier temple, que la tradition delphique et la tradition antique placent sur une pente où se serait trouvée une fissure naturelle exhalant des vapeurs (notamment Strabon, IX, 3, 5).

    delphes 025

    C'est surtout entre le milieu du VIIIe siècle av. J.-C. et le milieu du VIIe siècle av. J.-C., qu'Apollon Pythien gagne une notoriété importante : il est le patron des entreprises coloniales effectuées durant cette période. On attribue la destruction du temple au tremblement de terre de 373 av. J.-C., mais la catastrophe, provoquée par un glissement de terrain, fut assez limitée.

    delphes 015

    Perdant son importance politique et surtout son autonomie à partir du IVe siècle av. J.-C., le site entame un long déclin, marqué par les troubles politiques qui agitent la Grèce. Le IIIe siècle est celui de la mainmise de la Confédération étolienne, dont les troupes repoussent près de Delphes les envahisseurs Galates en 279 av. J.-C. Après la conquête de la Grèce par Rome (le pilier de Paul-Émile commémore la défaite du dernier roi macédonien Persée), peu d'édifices importants sont construits, si ce n'est le stade refait par Hérode Atticus. En 392, l'interdiction des cultes païens dans l'empire romain par l'Édit de Théodose marque la fin officielle du culte d'Apollon Pythien.

    237t6az1-copie-1.gif

    Une ville chrétienne s'installe alors dans le sanctuaire (églises, villas importantes), puis disparaît probablement au VIIe ou VIIIe siècle. Le site est provisoirement abandonné et les ruines sont progressivement recouvertes. Le site est ensuite occupé jusqu'à la fin du XIXe siècle par un village du nom de Kastri.

    delphes 019

     

    delphes 020  delphes 022

     

    237t6az1-copie-1.gif

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 22:26

    ça me rappelle des souvenirs!! ;-)

    2
    Samedi 28 Juillet 2012 à 07:42

    C'est grandiose ! comment faisaient-ils pour remuer toutes ces pierres ??? bon samedi...ici il bruine !!! bisous !

    3
    Samedi 28 Juillet 2012 à 10:55

    c'est magnifique merci ma belle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :