• LA MAGPIE (pie australienne)

     

    C'est un oiseau un peu flippant qui n'hésite pas à venir "piquer le gouter des enfants" et puis leur cri n'est pas très rassurant !

    On les voit partout dans les jardins publics !

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cassican_fl%C3%BBteur

     

     

    Attaques

      Les cassicans sont omniprésents dans les zones urbaines de toute l'Australie et ils ont pris l'habitude des contacts avec les humains. Un petit pourcentage d'entre eux devient très agressif au cours de la saison de reproduction de fin août à début octobre, et peut parfois attaquer les passants en piqué.

    Le pourcentage de ces oiseaux agressifs est difficile à estimer, mais il est nettement inférieur à 9 %81. Presque tous ces oiseaux (environ 99 %) sont des mâles82 qui attaquent généralement les piétons aux alentours de 50 m de leur nid et les cyclistes à environ 100 m83. Les attaques commencent à l'éclosion des œufs, augmentent de fréquence et de gravité au fur et à mesure que les poussins grandissent et s'achèvent quand les oisillons quittent le nid.

    Ces cassicans peuvent déployer une série croissante de comportements agressifs pour chasser les intrus. La première étape, la moins menaçante, est l'utilisation de cris d'alarme et de piqués lointains puis les oiseaux vont aller voler en arrière de la personne avant de se percher à proximité. Dans une étape suivante, le Cassican va s'abattre sur la personne par derrière ou sur le côté, émettre un bruit sec ou même piquer du bec le visage, le cou, les oreilles ou les yeux. Plus rarement, un oiseau peut piquer en bombe et frapper l'intrus (en général, un cycliste) avec sa poitrine.

     

     

     

    Rarement, un Cassican peut attaquer en se posant sur le sol en face d'une personne, s'envoler pour se poser sur la poitrine de la victime et lui picorer le visage et les yeux.

    Ces attaques peuvent provoquer des blessures à la tête et en particulier aux yeux, avec de possibles décollements de rétine et des conjonctivites infectieuses à partir des bactéries trouvées sur le bec que l'oiseau utilise pour fouiller dans le sol86. Un enfant de 13 ans serait mort du tétanos, apparemment après une blessure de Cassican, dans le Nord de la Nouvelle-Galles du Sud, en 194686. Il n'est pas rare qu'un Cassican fonçant de façon inattendue sur un cycliste entraîne une perte de contrôle du vélo et des blessures pour le conducteur.

     S'il est nécessaire de marcher près du nid, il faut se coiffer d'un chapeau à large bord ou porter un parapluie qui dissuadera les oiseaux d'attaquer mais les bonnets et les casques de vélo protègent insuffisamment car les oiseaux attaquent les côtés de la tête et du cou89. Des yeux peints sur des chapeaux ou des casques dissuaderont les attaques contre les piétons, mais pas contre les cyclistes90. La fixation d'une longue perche avec un drapeau sur un vélo est aussi un moyen de dissuasion efficace91. En 2008, l'utilisation de colliers de serrage sur le casque est devenu courant et semble être efficace.

    Les cassicans préfèrent fondre sur la tête par l'arrière et par conséquent, regarder l'oiseau bien en face peut aussi le décourager. L'utilisation d'un simple déguisement pour tromper le cassican (tel que peindre des yeux sur un chapeau ou porter des lunettes de soleil à l'arrière de la tête) peut aussi s'avérer efficace.

    Dans certains cas, les cassicans peuvent devenir extrêmement agressifs et attaquer les gens de face et il devient alors très difficile de dissuader ces oiseaux d'attaquer. Si on est attaqué, crier et agiter énergiquement les bras devrait dissuader l'oiseau d'une deuxième attaque. Si un oiseau présente une nuisance grave, les autorités locales peuvent décider de l'abattre légalement ou, plus simplement, de le capturer et le transférer dans une zone inhabitée.

    Ces cassicans doivent être déplacés sur une certaine distance étant donné que presque tous sont en mesure de retrouver leur chemin sur des distances de moins de 25 km.

     

     

    La destruction des nids n'est d'aucune utilité car les oiseaux les refont simplement et peuvent même se montrer plus agressifs la deuxième fois95. Un Cassican bec grand ouvert volant derrière un rapace, plus gros que lui. Un Cassican flûteur défendant son territoire contre un Autour australien.

    Les Cassicans flûteurs sont une espèce protégée en Australie et il est donc illégal de les tuer ou de les blesser. Toutefois, cette protection est retirée dans certains États, dans le cas où un cassican attaque un humain, et il est alors permis de le tuer s'il est considéré comme particulièrement agressif (une telle disposition est prévue, par exemple, dans l'article 54 de la loi sur les parcs nationaux d'Australie-Méridionale).

    Certains affirment que l'on peut éviter ces attaques en nourrissant les oiseaux à la main. L'idée de base est que les humains devraient être moins perçus comme une menace par les oiseaux nicheurs. Il n'y a jamais eu d'étude systématique sur le sujet, même s'il y a des rapports sur son efficacité.

    Les cassicans prendraient l'habitude d'être nourris par les humains, et même s'ils restent sauvages, ils reviennent au même endroit pour chercher de la nourriture.

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :