• Le Golfe de Sagone

    VENDREDI 19 JUIN 2009

    Toujours SAGONE


    La météo annoncait un coup de vent pour aujourd'hui (que l'on attend toujours !), vers midi.

    Donc nous restons au mouillage de Sagone pour attendre le vent, mais on ne va pas se plaindre!
    Une vraie piscine turquoise et transparente autour du bateau qui incite aux bains de mer.

    Devant nous une longue plage de sable quasi déserte bordée d'une chaine de montagnes sauvages

    Encore une fois, nous sommes dans une baie magnifique, et on a la mer pour nous seuls ! Enfin jusqu'à ce que deux bateaux viennent se mettre l'un à babord,
     l'autre à tribord de nous, comme si la mer n'était pas assez grande ! Sans etre sauvage, c'est marrant comme les gens aiment se coller !

    Le matin de bonne heure, bain de mer autour du bateau après le petit déjeuner, puis avitaillement au village à 5 mn ou il y a deux petites supérettes de proximité
    avec tout ce qu'il faut. Il y a meme un vétérinaire, c'est curieux à cet endroit.

    Sagone est une petite station balnéaire agréable et pas du tout touchée par la fièvre touristique (boutiques et autres)

    Je vais m'essayer à la cuisine locale "omelette au Brucciu", ca n'est pas très compliqué (mais local quand meme)

    L'après midi, je termine la lecture du livre "LES ENFANTS DU LARGE" de Olivier et Cécile de la Rochefoucauld.

    C'est l'histoire d'un jeune couple de 30 et 28 ans qui partent de Bénodet en Bretagne avec leur cinq enfants (l'ainé a 8 ans) pour faire le
    tour de l'Amérique du Sud, via le Cap Horn, le sixième petit mousse naitra....Pendant le voyage !

    Je me garderai de porter un jugement, mais ils n'ont pas choisi la facilité avec cinq bambins de ces ages là ! Il fallait avoir la santé,
    ca n'a pas du etre rose tous les jours dans ces mers peu hospitalières !
    On a eu l'occasion de nous trouver à coté d'eux à Bénodet après leur retour, ils avaient l'air plutot épanouis ces enfants là,j'avais pu
      parler à une des grand mère, qui avait eu un peu plus de mal... (c'est dur d'attendre et de ne pas etre dans l'action)

    Il est 19 heures, toujours le soleil et on attend encore "le coup de vent" !

     

    DIMANCHE 21 JUIN 2009

    C'est l'été.....Et pourtant...

    C'est le premier jour depuis notre départ ou nous voyons le ciel gris le matin en nous levant ! Et on bouge beaucoup au mouillage, la bateau danse sur les vagues qui viennent
    mourir sur le bord de la plage. Le coup de vent attendu est bien là.
    La nuit a été mouvementée, orage, éclairs sur la montagne (enfin parait il car je n'ai rien vu, rien entendu sans doute bercée par la houle) le bateau pourrait couler !

    Dans la matinée le vent passe d'un seul coup du suroit au noroit (20/25 Noeuds), l'ancre "décroche" et le bateau commence à chasser, Capt'ain JP essaie de prendre dans relever l'ancre des bouées de mouillage disponibles,
    mais le bateau est trop lourd et a trop de fardage, il entraine la première bouée et la deuxième, alors Capt'ain JP au moteur pour stabiliser le bateau et Annie au guindeau pour relever l'ancre, nous retournons mouiller
    près de la plage et ca tient dans 3 Mètres d'eau sur fond de sable (avec 40 mètres de chaine on devrait passer le coup de vent (Nous sommes seuls dans le mouillage)

    Le coup de vent s'arrete vers 17 heures, le soleil et le ciel bleu reviennent, les nuages au dessus de la montagne s'en vont.

    Bain pour Annie
     

    Hier soir Julie nous a téléphoné, leur voiture a été forcée, vitre brisée, avec vol de divers objets à l'intérieur,(ordinateur de travail, bousons en cuir et autres divers objets) rue des Vautours à Bruxelles,
    ca ne s'invente pas !

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Juin 2009 à 18:00
    Une ancre qui décroche, c'est pas cool, heureusement que vous étiez seuls, car tu as raison, la mer est immense mais on est mieux "groupir"!!!!!
    Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :