•  

     

     


    Le parc national de Karijini (Karijini National Park, anciennement Hamersley National Park) est un parc national australien situé dans les monts Hamersley, au Nord-Ouest de l'Australie-Occidentale, à 1050 km au nord de Perth, la capitale de l'État.

    Avec ses 6 274 km2, c'est le 2e plus grand parc d'Australie Occidentale derrière le parc national de Rudall River.

    C'est le pays d'origine de trois tribus aborigènes : Banyjima, Kurrama et Innawonga. Son nom est d'origine locale.

    Il est connu pour ses paysages pittoresques dans une région vieille de 2 500 millions d'années, avec ses cascades, ses gorges (très dangereuses !) et ses gouffres surtout dans le nord du parc.

    Il abrite une faune variée : kangourous, wallaroos, échidnés, geckos, goannas, chauve-souris, oiseaux et serpents.

    On y trouve de nombreuses variétés de fleurs apparaissant en été après les orages ; en hiver dominent les couleurs jaunes des mimosas et des canneliers auxquelles s'ajoutent les cynoglosses bleues et les mumma-mulla violettes.

    Il bénéficie d'un climat tropical semi-désertique, avec en été des températures élevées, dépassant les 40 °C, et des précipitations orageuses ou cycloniques, en hiver un temps chaud et ensoleillé avec des nuits fraîches (possibilité de gel).

     Situé dans le Pilbara, une région très sèche, Karijini est en quelque sorte une oasis en plein désert. Avec ses gorges, ses chutes d’eau et ses piscines naturelles, ce parc national est de l’avis de beaucoup l’un des plus saisissants d’Australie. Le territoire de Karijini National Park s’étend, au sein des monts Hamersley, sur une surface de 6 274 km². Il s’agit du second parc national d’Australie en superficie, après Rudall River, également situé en Australie Occidentale.

     

     

    Un livre que je vous conseille pour vous faire peur :

     

    Piège Nuptial

    2008, Douglas Kennedy

    Le premier roman de Douglas Kennedy, celui qui l’a fait connaître au grand public. Ce récit raconte le périple d’un journaliste qui décide de tout plaquer pour découvrir l’Australie. Sur sa route il rencontre une auto stoppeuse, Angie, dont il tombera vite amoureux. Puis3 jours plus tard, tout vire au cauchemar, il se reveille dans un petit village de 54 habitants dans le bush, comprend qu’il a été drogué et surtout qu’on l’a marié de force avec Angie. Il va alors essayer par tous les moyens de s’échapper de ce village où le divorce n’est pas une possibilité.

    Ce roman vous transportera dans le bush comme vous ne l’avez jamais imaginé, suspens et frissons garantis.

    Pin It

    7 commentaires
  •  C'est l'hiver en Australie et les vacances d'hiver qui pourraient  correspondre à nos vacances de février.

    La petite famille a décidé d'aller visiter l'Outback en caravane

     L’outback est l’arrière-pays généralement semi-aride de l’Australie, situé au-delà du bush. Grand comme les deux tiers de l’Europe, il n’est pas très peuplé : un peu plus d’un million d’habitants soit moins de 5 % de la population du pays.

     

     

     

    Outback. Sous ce mot typiquement australien se cachent des images de terre rouge scintillant dans la chaleur de midi, de villes désertes et poussiéreuses pétries par le soleil, de bandes de grands kangourous roux bondissant à travers la plaine et d’un célèbre monolithe rougeoyant au soleil couchant. À mille lieues des métropoles cosmopolites et des forêts humides des côtes, l’Australie profonde se dresse loin de tout et sans frontières.

    Qu’est-ce que l’outback ?

    Géographiquement, son tracé n’a jamais été officiellement délimité. Pour désigner la nature sauvage à l’extérieur des villes, les australiens ont un mot : le « bush », qui qualifie aussi bien les forêts que la bruyère ou les montagnes, tant qu’elles demeurent indomptées par l’homme. Quand la nature reste toujours aussi sauvage mais que les arbres viennent à manquer, le bush se transforme en outback : une contrée aride et inhospitalière où la terre se colore de rouge et la pluie ne tombe presque jamais. Et si la superficie de l’outback ne saurait être chiffrée, manque de frontières oblige, une chose est certaine : elle recouvre en réalité la vaste majorité de l’Australie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bébé kangourou .....

     

     

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     Observé par les Australiens et les Néo-Zélandais les îles Tonga, Samoa, Cook, Niu

      Fête patriotique

     

     

    Signification:

    Fête célébrant l'engagement des troupes d'Australie et de Nouvelle-Zélande au cours de la Première Guerre mondiale.

    Date 25 avril

    Observances: défilés militaires en Australie, Nouvelle-Zélande, France, Turquie...

     

     

     

      La Journée commémorative de l'ANZAC ou ANZAC Day est célébrée le 25 avril de chaque année en Australie, Nouvelle-Zélande, aux Samoa, aux Tonga, aux îles Cook à Niue ainsi qu'en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie Française.

    Il commémore la sanglante bataille de Gallipoli entre les Australiens et Néo-Zélandais de l'ANZAC et l'armée ottomane en 1915, pendant la Première Guerre mondiale et l'engagement des troupes australiennes et néo-zélandaises en France et en Belgique.

     acronyme de Australian and New Zealand Army Corps (corps d'armée australien et néo-zélandais), désigne les troupes originaires d'Océanie ayant combattu durant la Première Guerre mondiale. Pour éliminer l'empire ottoman, allié de l'empire Austro-Hongrois et de l'Allemagne, de la Première Guerre mondiale, des forces alliées sont chargées de s'emparer d'Istanbul.

     

     

    Le 25 avril 1915 commence le débarquement de l’ANZAC à Gallipoli, sur un promontoire étroit couronné de fortifications, face à des escarpements quasi infranchissables. Les Turcs déclenchent un feu d’enfer, mais les Australiens parviennent, vers 6 heures, à occuper le sommet de la première colline. Le jeune général turc Kemal Pacha (Mustafa Kemal Atatürk) en ayant reçu l’ordre, lance une contre-attaque victorieuse.

    8 141 Australiens furent tués au cours de cette bataille.

    En Australie et en Nouvelle-Zélande, on se rappelle la défaite de Gallipoli comme le baptême du feu pour ces nouvelles nations du Pacifique du Sud. Après la guerre, l'historien Charles Bean(en) a cherché à favoriser la mémoire de l'ANZAC. Il a décrit les exploits de l'ANZAC comme représentant « la bravoure insouciante pour une bonne cause, pour l'esprit d'entreprise, la débrouillardise, la fidélité, la camaraderie et l'endurance. ».

     

    Les Australiens ajoutent souvent à cette liste la qualité du mateship, variante locale de la camaraderie. Mais lors de la nuit du 24 au 25 avril 1918, alors que les allemands avaient pris Villers-Bretonneux, les Australiens la reprirent. À partir de ce moment la les troupes allemandes commencèrent à reculer… C’est ainsi qu’alors qu’à Gallipoli la bataille avait été un massacre, à Villers-Bretonneux le même jour ce fut une victoire …

     

    Cérémonies commémoratives En Australie Australian War Memorial, coquelicots de papier ou de tissu

    En Australie, l'Anzac Day est célébré tous les 25 avril depuis 1921.

     

     

     

    Après la Première et la Seconde Guerre mondiale, les vétérans assistaient à un service commémoratif et défilaient dans la rue principale de chaque ville du pays, encouragés par la foule. La commémoration débute par les Services de l'aube :

    ouverture de la cérémonie, hymnes, prières, adresse, pose de couronnes, lecture de l'Ode du Souvenir de Laurence Binyon lecture du Last Post, minute de silence, sonnerie Réveille, hymnes nationaux australiens et néo-zélandais.

    À l'Australian War Memorial, les familles placent souvent des coquelicots artificiels rouges à côté du noms de parents morts au combat.

    En Australie, des brins de romarin sont souvent portés au revers des vestons.

    Le jeu de Deux-up est traditionnellement joué dans les pubs et clubs à travers toute l'Australie, le jour de l'Anzac Day. (je crois que c'est un jeu de société ?)

     

     

    Pin It

    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires