• Après une semaine de festivités entre Nantes et Saint-Nazaire, la course à la voile La Solidaire du chocolat s'est élancée dimanche.

     Cap sur le Mexique, 5 000 milles plus loin.

     Vent d'Est, de force faible. Pas plus de 5 noeuds, d'avis de spécialiste.

     Le départ de la Solidaire du chocolat, une transatlantique à la voile entre Saint-Nazaire et Progreso, au Mexique, a été donné dimanche, en fin d'après-midi. Les 48 concurrents, à bord de leur 24 Class'40, voiliers de 12 m, se sont élancés sous spi, devant des milliers de spectateurs, massés sur les quais de l'écluse, sur la jetée Est et tout le long des plages de Saint-Nazaire. Une véritable marée humaine. Du jamais vu pour un départ de course à la voile à Saint-Nazaire.

     Les skippers donnaient l'impression de naviguer au ralenti et, multipliant les empannages (virement de bord vent arrière), ils ont offert aux spectateurs une belle leçon de voile, chaque manoeuvre pouvant être suivie depuis le front de mer. Avec le soleil en plus.
     Les navigateurs avaient aussi sans doute hâte de lâcher leur coursier.
     L'attente, aussi bien à quai que dans l'écluse, a dû leur paraître bien longue. Le sas prévu à 14 h n'a eu lieu qu'aux environs de 16 h 30. Si bien que les concurrents n'ont eu que peu de temps pour se préparer avant le signal de départ. Ce qui ne les a pas empêchés d'être fair-play et chaleureux. Sur chaque voilier entrant dans le sas, les skippers ont salué le public. Comme un geste d'union, de solidarité.
     Solidarité, tel est l'esprit de cette nouvelle transatlantique.

     Chaque équipage court sous le nom d'une association caritative, elle-même soutenue par une entreprise qui verse un don de 25 000 € destinées aux actions menées par les associations. Au total 500 000 € seront ainsi investis dans l'humanitaire que ce soit au bout du monde, comme au Népal, ou localement.

     Cinq mille milles à parcourir, une des plus grandes transatlantiques, et les 24 voiliers rejoindront le port de Progreso, dans la région du Yucatan. Après quelque quatre semaines de navigation qui s'annoncent houleuses, et même mouvementées, dès les premiers jours, puisqu'une grosse dépression est prévue dans le golfe de Gascogne. Loin du temps de dimanche après-midi.

     Ouest-France, Eric MARTIN.
    Pin It

    votre commentaire
  •  
                                                                                    

                                                        

                                                                         

                                           

      

                

                                                                             

     

                                                              

                                                                                   
    Pin It

    4 commentaires


  •                                                                          




    Ouverture du village de la Solidaire du chocolat aujourd'hui mercredi.
      




     Quatre jours de festivités avant le départ. Packs de bouteilles d'eau, victuailles lyophilisées, cirés, bottes sont étalés sur le quai Demange.
      

     Devant chaque bateau participant à la Solidaire du chocolat, les skippers et leur équipe s'affairent aux derniers préparatifs et aux derniers réglages. Dans une précipitation mesurée. A cinq jours du départ, dimanche, rien ne presse encore. Mais de par l'esprit même de cette course de voiliers de 40 pieds, devant relier Saint-Nazaire à la région du Yucatán, au Mexique, qui se veut « solidaire », l'état d'esprit est différent. Pas question d'être fin prêt au dernier moment, il faudra l'être dès aujourd'hui mercredi, date d'ouverture du village sur le port. Dès que commencera l'arrivée des équipages terriens, membres d'associations caritatives soutenues financièrement par des entreprises, pour lesquelles courent les skippers. A chacun des 24 voiliers en course, son association avec son stand...
      

     Et tout un programme d'animations prévu et d'informations à donner au public. La plupart des skippers qui ont prêté leur nom aux associations pour cette Solidaire du chocolat sont déjà investis dans l'action depuis longtemps. Ils auront à coeur de la défendre durant les jours précédant le départ en se montrant disponibles auprès du public.

     Que la fête commence.
                                                                 

     A partir du mercredi 14.
     Tous les jours aux quatre coins du village : le marché du Grand choc ; animation l'Art en direct avec la participation du public ; animations folkloriques mexicaines ; réalisation d'une fresque murale par un artiste yucathèque ; balade sur le bassin avec l'association des Vieux gréements ; stands des équipes en course (équipages, associations, mécènes et partenaires) ; stands d'animations et d'artisans équitables ; Solidar'bar (exclusif local et bio équitable) ; fontaine à chocolat ; ateliers culinaires et dégustation de chocolats par les lycées hôteliers de la région. De 16 h à 17 h, chef pâtissier en démonstration.

     A partir de 18 h 30, soirées et concerts

    . Mercredi 14, à partir de 9 h 30, animations et actions à caractère éducatif.

     A 14 h, table ronde sur le nautisme durable dans l'espace animations.

     Ouest-France

     
     



     Encore une belle journée d'automne ensoleillée sur Saint Nazaire, nous en avons profité pour aller visité le village solidaire et nous promener sur les quais poru admirer les bateaux en attente de départ. puis nous avons attendu l'arrivée du BELEM dans le port, et dégustation de chocolat bien sur ! Je vous mettrai des photos plus tard. Promis !
    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique